La photo du jour

P1080784.JPG

Diaporama des volcans

Crater Lake National Park PDF Imprimer
Jeudi, 20 Août 2009 06:15

Et dire que je pensais bêtement qu'on allait voir un cratère provoqué par la chute ancienne d'une météorite (par ailleurs très ancienne aussi)...

Dès notre arrivée sur les lieux le doute ne fut plus permis : c'était bel et bien le cratère d'un volcan qui s'offrait à nos yeux ébahis. La dernière éruption d'envergure a eu lieu ici il y a 7700 ans; la montagne Mazama située dans l'Oregon s'est effondrée pour l'occasion (probablement en entendant la nouvelle) laissant un trou béant et formant une immense caldéra régulière dont les crêtes se situent entre 2000 et 2500 mètres d'altitude (si j'avais mis entre 30 et 10980 mètres, ça n'aurait pas été faux et j'aurais pas eu besoin de vérifier).

Depuis, l'eau a coulé sous les ponts et dans le cratère, sans possibilité d'évacuation, et un lac s'est formé de prés de 600 mètres de profondeur le classant number 1 (prononcer Numebeur oane) au top 50 des lacs les plus profonds des USA et probablement au 7ième rang des lacs les plus profonds du monde (selon les dépliants fournis par les rangers du parc) ce qui me fait dire que les "sondeurs de lacs" n'ont pas encore tout sondé sur cette terre et que c'est surement un chouette boulot à envisager à mon retour dans la vie active (j'entends d'ici mes collègues de BNPP pousser un grand ouf de soulagement : il ne reviendra pas !).

Sinon, on a eu la chance d'arriver sous un ciel sans nuage et vers la fin de la journée avec des contrastes de couleurs tout à fait intéressants. Au milieu du lac un petit cône volcanique émerge des eaux : il y a donc eu une activité volcanique intense après l'effondrement du cratère principal. La couleur de l'eau est d'un bleu intense et pur. Les flancs du volcan vers les crêtes sont très rocailleux, mais des arbres noueux s'y accrochent désespérément. A l'intérieur du cratère la palette de couleurs est dans les tons pastels, la pente est abrupte et de multiples écriteaux nous découragent de nous y aventurer. Sur un des flans internes du cratère, un énorme amas basaltique nous montre l'existence d'une ancienne cheminée, antérieure à la grosse éruption, où la lave se serait solidifiée.

La route aménagée fait quasiment le tour du cratère où chaque arrêt est propice à un mitraillage photographique en règle. Si vous passez dans les environs, n'hésitez pas à faire un détours, d'autant que en venant de la côte les routes aller et retour sont magnifiques et traversent ci et là des forêts de géants (géants les arbres, géants !)